Le traitement du bois par autoclave est un procédé de traitement qui permet aux essences de bois de devenir imputrescibles. C’est actuellement le procédé le plus efficace et le plus durable pour protéger les bois. Il permet ainsi d’utiliser les bois de nos régions, ce qui est bon à la fois pour l’environnement et pour l’emploi.

Les produits de préservation

Ils sont à base de matières actives dispensées en très faibles quantités et que l’on retrouve dans les domaines phyto-sanitaires et pharmaceutiques.

Ils sont tout à fait autorisés par la Directive Biocide Européenne, officialisés en France par décret. Ces produits sont sous certification CTB P+ qui intègre la notion d’efficacité et une évaluation santé-environnement par des experts tox-écotox indépendants.

Les classes d’emploi

La profondeur de l’imprégnation des agents de préservation est déterminée en fonction des classes de risque définies selon l’utilisation du bois.

Les 4 principales classes :

CLASSE 1 : Bois toujours à l’abri, sans aucune humidification possible.
CLASSE 2 : Bois toujours à l’abri des intempéries. Humidification possible par condensation occasionnelle.
CLASSE 3 : Bois soumis à des alternances d’humidité et de sécheresses, sans contact avec le sol et sans pièges à eaux (ex. bardage).
CLASSE 4 : Bois en contact avec le sol, bois immergé en eau douce, bois soumis à des humidifications fréquentes ou permanentes.

L’autoclave vide et pression

L’autoclave vide et pression permet d’agir jusqu’au coeur du bois, à  la différence du trempage qui n’agit qu’en surface.

L’imprégnation est de  100 à 500 Litres par m³.

Le principe de ce procédé est de remplir toutes les cavités du bois de produit traitant. Dans un premier temps, le bois est ventilé à l’aide d’un vide très fort, puis le produit traitant est ajouté, sous maintien du vide, et pressé profondément dans le bois par surpression.

Un bois bien traité est conforme aux spécifications de la norme française NF B 50-100-3